Veaux, vaches, cochons ont envahi les rues de Berlin le weekend dernier lors d’une manifestation rassemblant près de 10 000 personnes. Favorables à une agriculture plus humaine et respectueuse de l’environnement, les nombreux participants souhaitaient avant tout pointer du doigt l’économie agricole européenne, et notamment le possible Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement. 

de6c2855eda4471297c40a3759441ebeb6f09f60

Comme chaque année à l’occasion du début de la « Semaine verte » (le plus important salon de l’agriculture dans le monde),  Berlin a vu des milliers de militants favorables à une agriculture plus saine défiler dans ses rues. Armés de pancartes à l’éffigie d’animaux de la ferme et arborant parfois même de jolis déguisements bovins, ces derniers se sont ainsi rassemblés en masse (10 000 participants d’après les organisateurs, moitié moins d’après la police…), samedi dernier, afin d’afficher leur mécontentement. Leur slogan « Wir haben es Satt ! », comprenez « Nous en avons marre ! », illustrait bien le ras-le-bol général des manifestants vis-à-vis du contexte agricol actuel en Europe. Leurs revendications étaient claires : mettre fin à l’élevage de masse ainsi qu’aux diverses manipulations génétiques. Outre l’élevage, leurs préoccupations concernaient également les conséquences éventuelles de la signature du Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) entre l’Europe et les Etats-Unis, qui prévoit notamment la création d’une zone de libre-échange entre les deux continents. A l’origine de cette initiative, plusieurs groupes d’agriculteurs, associations et partis, à l’instar des Verts ou Die Linke, mouvement d’extrême gauche allemand. Pour hans-Christian Ströbele, député et figure historique des Verts en Allemagne, l’économie agricole ne doit plus être « une industrie », et doit se montrer reconnaissante envers ses protagonistes. « Nous voulons une agriculture qui soit meilleure pour la santé et qui, en même temps, fournisse des revenus solides aux agriculteurs. » Précédée d’un cortège de 130 tracteurs, la manifestation aura mis les petits plats dans les grands pour tenter d’alerter sur l’importance et la nécessité d’une agriculture tout simplement respectueuse de l’environnement. Une démarche forcément validée et saluée par Apis Sapiens !