Nous vous translmettons la lettre du Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, M. Stéphane Le Foll aux députés de l’Assemblée Nationale, qui leur demande de voter contre l’interdiction des néonicotinoïdes. Son analyse, sous couvert de bonne volonté, est emplie de nombreuses et graves contradictions.

Le-Foll-cigarettes

En effet, Monsieur le Ministre y explique qu’une éventuelle interdiction au niveau français créerait « des distorsions entre agriculteurs français et le reste des agriculteurs européens. Elle [l’action] doit se conduire au bon niveau, au niveau européen, et en tenant compte des alternatives agronomiques disponibles pour lutter efficacement contre les ravageurs des cultures ». Pourtant cinq paragraphes plus en amont de la lettre le Ministre disait qu’en arrivant en fonction, il avait fait interdire en France l’utilisation du Cruiser OSR, un pesticide toxique pour les abeilles. Il reconnait donc avoir déjà interdit un pesticide sur le territoire national avant de proposer l’interdiction à l’échelle européenne.

Alors pourquoi ne pas faire de même pour la famille des néonicotinoïdes ? Pourquoi ne pas montrer l’exemple ? C’est une question qui restera dans nos têtes et la réponse est dans celle du ministre. Peut-être est-ce parce que le ministre ne veut pas créer un décalage entre notre Industrie de la malnutrition et celle de nos voisins. Pourtant, on ne cessera jamais de le répéter, mais aucun pays au monde n’a encore choisi la voie de l’excellence agricole et il faut du courage pour ne pas faire les mêmes choix que les Américains et les Allemands qui sont pour autant dramatique (ravage des sols, appauvrissement de la qualité nutritive des aliments, pollutions de la terre et des nappes phréatiques, ainsi que l’air que nous respirons…). Car pour quelques décennies de productivisme, nos systèmes agricoles anéantissent leurs propres fondements.

Pour ce qui est des abeilles et pollinisateurs qui font la force de nos écosystèmes et de notre agriculture, M. Le Foll prétend les défendre en autorisant la poursuite de l’usage des néonicotinoïdes. Triste ironie, et pas seulement pour elles quand la science commence à montrer les conséquences dévastatrices des produits phyto sur les organismes humains. L’espérance de vie a commencé à diminuer en France : notre alimentation devrait à double titre, commencer à nous poser question.

La France pourrait être le fer de lance d’une production qui vise la qualité avant la quantité. AU final, la lettre du Ministre montre que cette loi pose un problème en haut lieu et que certaines personnes peuvent s’inquiéter de voir leurs marges diminuer… pas besoin de lobbyistes lorsque le pouvoir politique ne prend pas de décision sur des sujets aussi graves qui devraient trouver un consensus d’autant plus important. Et pourtant, on sent bien dans cette lettre que les intérêts économiques de court-terme ont pris le dessus sur l’avenir de la multitude citoyenne. Cette lettre en est le témoignage.

Découvrez la lettre…

 

 

Lefoll1

 

Le Foll 3

 

lefolle3

Le Foll 4