Un article du Monde nous raconte comment la Sarracenia, plante carnivore, offre des pistes de recherches dans la lutte contre le frelon asiatique, ennemi mortel de nos abeilles européennes.

 

frelon sarracenia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux secondes avant le drame.

 

La lutte contre la présence du frelon asiatique sur le territoire français pourrait s’intensifier grâce à une plante carnivore et ses étonnantes caractéristiqueq. Des scientifiques nantais collaborant avec le Jardin des plantes de la ville ont en effet découvert que la Sarracenia constituait un véritable piège pour cet ennemi de l’abeille. Attiré par les phéromones de celle-ci, il n’hésite alors pas à s’engouffrer dans le tube de ses feuilles ; un aller sans retour puisque l’insecte en question périra, dévoré par des sucs digestifs. En approfondissant leurs recherches, des biologistes se sont également aperçus que la Sarracenia ne mangeait pas tout ce qui lui passait sur le pistille, mais sélectionnait ce qu’elle souhaitait ingurgiter pour ses repas. Ainsi, elle épargne nos chères butineuses, mais aussi guêpes et autres frelons européens. Cependant, la plante ne jouit pas d’un appétit assez féroce pour éradiquer l’ensemble des frelons asiatiques. C’est pourquoi l’objectif des chercheurs est aujourd’hui de « capturer » les molécules qu’elle libère dans l’atmosphère afin de les utiliser comme « appât » dans le cadre de la confection d’un piège inédit destiné à éliminer ces tueurs d’abeilles de façon intensive.